CHAN

Bertin Ebwele : « Je pourrais dire que, c’est une grosse réussite »

Le Calif a mis en place le premier village des Lions de toute l'histoire du football Camerounais, Bertin Ebwele en parle.

Le Calif (Collectif des Anciens Lions indomptables) a mis en place un village des Lions, pour accompagner de plus belle manière les Lions indomptables A’ engagés dans le CHAN Cameroun 2020.

Ce village se situe exactement au Jardin Charles Atangana à Yaoundé.  Ecrans géants, prestations musicales, Expositions photos, restaurations, un vrai régal.

Bertin Ebwele, président de ce collectif explique les motivations, les articulations, mais aussi la portée de ce déploiement.

 

Pourquoi avoir mis en place une telle initiative ?

«  Nous avons voulu occupé un espace, puisque personne n’y a cru au départ. Déjà cet espace est historique, nous avons de l’exploité à l’occasion du Chan 2020 que notre pays organise. Nous avons qu’il y a tellement de chose à raconter sur le football au Cameroun, nous avons donc sauté sur cette occasion, pour activer notre machine et essayé de mettre en place ce village et donc aujourd’hui, le démarrage a eu lieu. »

 

Au regard de la première journée, êtes-vous satisfait ?

« Je pourrais dire que c’est une grosse réussite, puisqu’on ne s’attendait pas à une telle envergure, dans la mesure où, on avait peur de ne pas tenir les délais dans les installations de ces sites. Mais subitement, les choses se sont accélérées. On a vu les brasseries déposé leurs dispositifs et cela nous a encouragés et on s’est dit qu’il faut se lancer. Et maintenant, on a essayé d’avoir quelques partenaires du milieu de la CAF à savoir, le coup de pouce des brasseries et le signal de la CRTV, pour qu’on puisse avoir la retransmission  de ces matchs. Je crois que c’est quelque chose de formidable. Nous pensons que cette expérience, elle est vraiment magique. Pour nous, nous voyons déjà en filigrane, la CAN qui approche, nous pensons que, nous allons mieux faire pour essayer encore de peaufiner notre organisation, mais le le site, il est déjà bien, parce que, nous voyons une autre façon de présenter le site pour que les populations qui viennent soient de plus en plus à l’aise et qu’il y ait pas beaucoup de bruit, parce que c’est un lieu qui est calme. C’est un lieu où repose un grand patriarche Beti à savoir Atangana Charles qui repose dans ces lieux comme un monument. Nous allons aussi profiter de ce faite, pour raconter l’histoire de ce Monsieur, qui a été un valeureux camerounais. Parce que les générations actuelles ne connaissent pas l’histoire d’Atangana Charles et je crois que, nous nous sommes rapproché du Ministère du Tourisme qui va nous attribuer quelqu’un qui viendra raconter l’histoire d’Atangana Charles. »

 

Quelles sont les articulations qu’on va retrouver dans ce village ?

« Ici, chaque jours, vous allez retrouver la retransmission des matchs, parce que, nous sommes aussi des footeux. Durant la période du Chan, nous serons ici, tous les soirs, lorsque les matchs se jouent à Douala où à Limbe, nous serons toujours ici, pour accueillir les populations. Aussi, il y a le côté culturel à savoir nos partenaires Mintuk, qui nous présente les danses camerounaises, il y a le côté culinaire, avec la nourriture Camerounaise qui se partage ici. Nous allons aussi assister à l’exposition des photos de nos légendes des années 60 à 80, parce que beaucoup de jeunes ne connaissent pas qui est Moukoko de Confiance, Bekombo François. Beaucoup de personne ne savent pas que ces personnes ont été des gens qui ont mis le football camerounais là où il est aujourd’hui. Nous allons commencer par la génération 60 à 80, et nous verrons par la suite. A la CAN, nous allons présenter une autre génération, ce n’est que la première édition que nous vivons en ce moment. ».

 

Satisfait de l’engouement ?

« Très satisfait, même ci nous regrettons un peu, parce qu’il ya eu quelques bruits à l’intérieur, mais ça arrive Je rois que les forces de l’ordre qui ont encadré ce site ont tout de suite intervenu et tout est revenu dans l’ordre. Mais nous souhaitons que de plus en plus, que ceux qui ici respectent déjà le lieu, ce ne soit pas un lieu où il faut faire du bruit. Mais  je crois que tout le monde va vivre ce Chan, pour que cette équipe A’ qui nous a donné déjà la première victoire, nous devons être de plus en plus heureux et pousser cette équipe à la grande victoire. »

 

 

Frida Nolla

 

 

Loading...

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité