CamerounCHANChroniquesUne

Cameroun – Préparation Chan 2020 : Des nomminations questionnables au ministère des sports

 

Nouveau staff elargi de l’équipe nationale A’ avec le sélectionneur Aroga et les superviseurs nouvellement nommés

Le ministre des sports du Cameroun, Narcisse Mouelle kombi, vient de nommer Ngweha Ikouam superviseur de l’équipe nationale A’ qui se prépare au Chan 2020. Il sera assisté par trois adjoints: Martin Ntoungou Mpile, Aboubakar Souleymanou, Agbo Hans. Des nominations dont la pertinence reste à demontrer et qui suscitent des interrogations quand aux réelles motivations du ministre et l’impact de ses actes.

Ces nominations sont d’abords une incongruité dans la mesure où le rôle de superviseur des sélections nationales est normalement dévolu au directeur technique nationale. Sur le site de la fecafoot, on peut justement lire entre autres attributions du Directeur Technique National  “La supervision des sélections nationales à l’exception de la sélection de football fanion“. La direction technique nationale est par ailleurs dotée d’une unité d’observation, d’évaluation, et relations avec les sélections nationales chargée entre autre de “la Detection, et la protection des jeunes talents au niveau national et à l’étranger”; “constitution d’une base de données de joueurs, d’éducateurs et d’entraîneur”; ” la mise à disposition des sélections nationales de la base de données des joueurs” , “l’aide à la mise à la mise en place des camps d’entraînement pour les sélections nationales”

Pourquoi donc dépenser de l’argent du contribuable pour assurer une mission que d’autres personnes sont déjà payés pour assurer? Des comptes ne devraient-ils dès lors pas être demandés au ministre sur l’utilisation de l’argent public dans cette affaires ?

Par ailleurs ces actes appellent également à une enquête sur l’omniprésence du ministère des sports sur la gestion des équipes nationales et particulièrement le contrôle de l’encadrement technique. On se rappelle encore  du limogeage de Clarence seedorf, selctionneur de l’équipe nationale fanion à la can 2019, à qui le ministre avait entre autres reproché des “remplacements hazardeux”. Quelles sont les réelles motivations d’une telle omniprésence et n’est ce finalement pas elle qui crée le désordre et le manque de sérénité au sein des sélections ?

Cette omniprésence est d’autant plus questionnable que les prérogatives dont s’arroge le ministère ont été  transféré par agrément à la Fecafoot ? En effet, la fecafoot jouit d’une délégation du ministère en charge des sports pour assurer une mission de service public consistant notamment à “constituer et gérer les équipes nationales représentent le Cameroun aux compétitions internationales”; “d’accueillir des compétitions de niveau international où aitre”

André Marie Awoumou Manga 

Loading...

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité