AfriqueCameroun

Canon de Yaoundé : Djob Jacques, désillusionné !

Djob Jacques, ancien coach du Tonnerre Kalara Club (TKC) était en route pour le frère ennemie, le Canon de Yaoundé. Malheureusement, les espoirs sont tombés à l’eau lorsque le technicien s’est rendu compte que les choses ne se passent pas comme prévu.

Il faut tout de même rappeler que le coach Djob avait été remercier la saison écoulée (2019-2020) alors qu’il n’avait livré que 3 journées avec le TKC (2 défaites, 1 nul). Cette fois, c’est le Canon qui lui tourne le dos.

Au micro de Guy Roger Obama ce 22 Juillet 2020, l’entraineur était très remonté contre le KPA-KUM et son staff dirigent.

“C’est eux qui doivent me chercher, je ne les cherches plus, ça c’est la Vérité. Si Canon ne me cherche pas, je ne les cherches plus. Je me suis trop rabaissé chez le père Mve, je ne les cherches plus. C’est eux qui doivent me chercher. Chatelin allez un grand entraineur comme vous les cherchez. Si vous ne voulez pas chercher Djob Jacques comme cela, vous ne me verrez plus. J’ai été contacté depuis des mois par le Président Directeur Général père Mve Emmanuel, mais à ma grande surprise, il a changé de bouche. Il est là, c’est lui qui veut être entraineur, c’est lui qui veut être dirigeant, c’est lui qui veut être ceci. Non, il vont chercher leur entraineur qu’il manipulent, on ne manipule pas Job Jacques.

Avez-vous été contacter pour être entraineur du Canon?

Ce que j’ai eu dans le Tonnerre, j’ai beaucoup appris, s’il n’y a pas un contrat signé, rien, je ne peut pas commencer. Si vous me voyez toucher un terrain d’entrainement s’ils me prenne dans le Canon, je vais vous faire lire mon contrat, je vais photocopier ça, je vais vous faire lire cela. S’il y a pas contrat, rien.

Pourquoi vous êtes fâché aujourd’hui alors que vous êtes parties sur une base de travail avec le Canon?

“Je suis partie parce que j’ai été méprisé lors de la réunion, je ne peut pas mépriser des entraineurs comme Kondjock Albert et Djob Jacques. Nous avons faits nos preuves, si les gens croient que nous somme comme les autres. Comme le DG Chatelin qui me méprise, il connait quoi de l’entrainement? S’ils ne veulent pas de Djob Jacques, ils ne veulent pas de ceci, je ne suis pas là pour ça. J’ai été formé, je suis entraineur professionnel. S’il ne me prennent pas, ailleurs on va me prendre. A l’heure actuelle, j’ai une force, j’ai mes joueurs, c’est 40 joueurs que j’ai, il n’auront aucun. Job ne peut pas venir avec 40 joueurs, vous me manquez de respect, vous mentez, faites ça avec les autres coachs. A l’heure actuel, le Canon ne peut pas recruter un vrai entraineur, les entraineurs coûtent chers. Moi dans ma tête, c’était de leur donner un coup de pouce, mais il ne faut pas qu’on me prenne pour un petit joueur, Djob n’est pas un joueur.”.

 

Par: Frida Nolla

Loading...

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité