AfriqueUne

ÉLECTIONS à la CAF: 46 fédérations appellent Ahmad à briguer un second mandat

Dans un communiqué publié le 26 octobre 2020, les présidents des 6 Confederations régionales africaines de football, au nom de 46 présidents d’associations de la CAF, appellent le président Ahmad Ahmad à briguer un
deuxième mandat. Tout en saluant ses efforts à élever l’institution aux normes internationales en matière de gouvernance, ils dénoncent la mauvaise foi de ses détracteurs.

Les présidents défendent le premier mandat d’Ahmad

Les présidents des 6 confederations affirment que “les réformes engagées dès sa prise de fonction ont construit une institution forte, moderne, s’élevant chaque jour un peu plus aux normes internationales.
En quatre ans, il a réussi à mettre en place un nouveau système de gouvernance, collégial, permettant à toutes les bonnes volontés de participer à la vie du football. La réorganisation fondamentale de l’institution a rendu l’administration plus efficace. La transparence – notamment financière – est devenue une préoccupation majeure, qui s’améliore chaque jour …

Le travail accompli par le président Ahmad Ahmad et son équipe est efficace, mais pourtant mal apprécié parce que les gens ne remarquent jamais les choses qui vont bien. C’est injuste, mais la nature est faite de cette façon.”

Les présidents parient sur la stabilité

Les présidents parient sur la stabilité afin d’avoir le temps et la persévérance nécessaires pour instaurer la culture du haut standard : «La CAF va mieux, mais la situation reste fragile. Les transformations de l’institution portent des fruits, mais les réformes doivent se poursuivre et les bonnes pratiques s’enraciner. “

Les défis du prochain mandat

“Les défis du prochain mandat sont immenses: en plus d’achever les réformes, nous devons insuffler une vision pour le football africain. Nous avons besoin d’un projet moderne, en phase avec les aspirations du continent et des Africains, qu’ils soient spectateurs, pratiquants ou dirigeants. Dans ce domaine, les lignes tracées par le président Ahmad sont prometteuses et nous les partageons. Comme nous connaissons mieux les territoires et le terrain, nous pensons également qu’il faut y renforcer les moyens pour amplifier l’éducation des plus jeunes. Le président Ahmad a déjà a parlé de sa volonté de rendre le football accessible à tous, quelle que soit son origine ethnique, la differences economiques, religieuses ou de genre. Nous sommes d’accord et nous saluons également les progrès historiques déjà réalisé avec les instruments du football féminin »

Philip Chiyangwa, Mamadou Antonio Souaré, Abdulhakim Al Shelmani, Gustavo Ndong,
Djibrilla Hima Hamidou, Wallace Karia, Présidents des 6 confédérations régionales.

André Marie Awoumou Manga 

Loading...

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité