Afrique

Elections à la Fecafoot : Ça se précise

Les conditions d'éligibilité, le foll-up sur la non participation des protagonistes de certaines ligues départementales au processus électoral constituent, entre autres, les principales articulations de la conférence de presse présidée le 30 août 2021 par la commission électorale.

Le président de la commission électorale en charge de l’élection du président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) Gilbert Schlick a présidé le 30 août 2021 la première phase relative au scrutin en prélude. A cet effet, les conditions d’éligibilité pour les candidats à ce poste de responsabilité ont été dévoilées. Les différents prétendants doivent, entre autres, être de nationalité camerounaise et ne pas détenir une double nationalité, a-t-on appris. Durant, ce point de presse, il a été souligné que ces différentes conditions d’éligibilité sont contenues dans les textes qui régissent le fonctionnement de la Fecafoot et ceux-ci sont également consultables en ligne via les plateformes de l’instance faîtière locale de cette discipline sportive. Mais avant, la présentation de ces conditions, la commission électorale s’est également penchée sur la question relative à la non participation de certaines ligues départementales au processus électoral. Au terme de ces multiples explications, il ressort que les informations diffusées par certains médias accusant l’exécutif en place de vouloir écarter certains protagonistes à prendre part au prochain scrutin ne relevaient pas des données actualisées, a précisé les membres de la commission électorale. Plus encore, celle-ci a indiqué que les données relatives à la situation de ces démembrements de la Fecafoot seront affichées afin que le débat soit clos.

“Les élections se tiendront dans le strict respect des textes”

“On a estimé que c’est l’Assemblée qui avait validé les textes et qu’elle n’était pas habilité à le faire et en annulant les textes cela donné lieu aux élections. Mais attention, la preuve que cette élection était transparente, car la FIFA et la CAF étaient présentes à ces élections et ont vérifié le scrutin. D’ailleurs, cette élection était retransmise en direct. Il n’est pas donc étonnant que celui qui avait été déclaré le vainqueur soit celui qui assure l’intérim et jusqu’à l’élection du prochain président. Il y avait donc rien à redire vu qu’il est sorti largement en tête et le deuxième candidat était monsieur Bell qui a eu 17 voix tandis que Mabong Kessanck le troisième a eu zéro voix”.

” Le processus est purement camerounais et réservé aux Camerounais”

“L’élection du prochain président est un processus purement camerounais et réservé aux Camerounais. Par conséquent, il est interdit aux personnes détenant une nationale étrangère de postuler”

Loading...

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité