Ndtoungou Mpilé : « 0n peut tirer notre épingle du jeu » - MySoccer24
CHAN

Ndtoungou Mpilé : « 0n peut tirer notre épingle du jeu »

Le dernier stage d'avant le CHAN est lancé. Ndtoungou Mpile parle de son effectif.

Les Lions A’ sont de nouveau en stage. Ce stade qui va conduire directement à la compétition est la plus sensible, puisqu’il va falloir choisit les Lions prêts à défendre les couleurs Camerounaises.

Après publication de la liste des 33 qui pont été de nouveaux présélectionnés pour le dernier réglage, au micro de Njie Enow journaliste CRTV, l’entraineur Ndtoungou Mpile explique.

 

Combien d’anciens professionnels avez-vous retenus ?

«  Il y a deux, on a N’djeng, Jacques Zoua. »

Mevoungou

« Il était au dernier stage, mais le staff ne l’a pas retenu »

Le jeune de 16 ans, que vous avez convoqué lors du Tournoi de l’amitié ?

« Il est jeune, il est bon, il comprend le jeu, il essaye de s’intégrer. Il y a des jeunes qui comprennent le jeu. Il y a des jeunes qui sont surdoués comme lui, qui dépassent toutes les classes et qui jouent au haut niveau. »

Vous avez appelé, puis laissé Mevoungou, les autres professionnels vont tenir ?

«  Ça fait plus d’un mois qu’ils sont sur le terrain. Ils font des matchs, ils font des entrainements, on va continuer à les évaluer. Les signes qu’ils nous ont montrés sont positifs. »

A propos de N’Djeng et Jacques Zoua

« Pour le moment on est 33, on y aura 23 pour la compétition et puis 10 en réserve, comme le demande le nouveau règlement de la CAF, donc, il y a une marge de manœuvre. Les 23 qui entrent dans la première liste et la réserve. Pour le moment, je ne sais pas encore qui sera absent, qui sera dans l’équipe. Mais, il y a des fortes présomptions sur certains. »

Quels seront les axes de ce dernier regroupement ?

« Trois semaines à quatre semaines de stage. Accordé à tout le pays. Là, on approfondis tout ce qu’on a fait des 3 mois.  On essaye de se mettre vraiment des le sillage de la compétition, sur le plan du jeu, sur le plan de la condition physique, sur tous les plans. Pour que d’ici un mois, l’équipe puisse bien aborder la compétition. »

Concernant les départs ?

« Il n’y a plus de permission officielle. Bon, il y aura un petit repos à Noël, pour aller en famille pendant 24 h, on revient et après on continue le programme qui a été arrêtés. »

Psychologiquement, le groupe se porte bien ?

« Vous savez, avec l’environnement actuel, on ne peut faire qu’avec cela. On a essayé de prendre le meilleur, on doit approfondir le travail, et nous pensons que, on peut tirer notre épingle du jeu. »

Comment accueillez-vous la nouvelles des matchs de rodages internationaux ?

« Il y a des tournois qui sont organisés avant la compétition, pour que les équipes prennent vraiment la température des matchs de compétitions, pour que les équipes puissent faire les derniers réglage avant la compétition. Je me rappelle, on était aux jeux olympiques, on a  fait ce genre de Tournoi, 10 jours avant les jeux olympiques. Ça permet aux joueurs de l’équipe de bien se mettre en place, pour la compétition. »

Le temps est réduit, comment allez-vous aborder ce tournoi ?

«  On a prévu toutes les mesures. A propos des adversaires. »

On a commencé à avoir des informations par rapport à nos adversaires. D’ici le début du Tournoi, on aura encore beaucoup plus d’informations de la part des adversaires. »

Avez-vous beaucoup d’informations sur la Mali , le Zimbabwe ?

« On a toute une équipe qui s’occupe de ça, pour avoir toutes les informations sur nos adversaires. Je crois que pendant ce stage, on va utiliser toutes ces données, pour nous préparer le mieux possible. »

Jusqu’ici, aucun trophée pour ces Lions en compétitions internationales

«  Les compétitions sont différentes, nous ne seront pas toujours finaliste ou quart de finaliste. Nous organisons la compétition, nous avons le devoir de pousser tous, l’équipe du Cameroun, les administrateurs, les spectateurs les journalistes, le public, on se met ensemble, pour pousser cette équipe, pour qu’on arrive au bout. »

Combien de séance par jour ?

« Quand on a match, on essaye de motiver les séances. Quand on a également le tournoi qui arrive, ce n’est pas forcément deux séances chaque jour, nous travaillons par rapport au programme des matchs prévu. ».

 

 

Frida Nolla

 

Loading...

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité